Anne-Marie Pelletier

  • En ces temps de crise profonde, la relation entre les hommes et les femmes à l'intérieur de l'institution ecclésiale impose plus que jamais son actualité. Certes, le magistère entend, depuis quelques décennies, valoriser la part féminine de l'Église. Mais le constat s'impose : stéréotypes et préjugés sont demeurés intacts, tout comme des pratiques de gouvernance qui maintiennent les femmes sous le pouvoir d'hommes - des clercs en l'occurrence. Sortant de ces ornières, il s'agit d'éprouver ce que le « temps des femmes » qui cherche à advenir peut apporter de renouvellement dans l'intelligence des textes scripturaires qui ont modelé l'imaginaire en monde chrétien. Il s'agit aussi de montrer combien la prise en compte des femmes questionne à frais nouveaux l'identité de l'Église, l'économie en son sein du sacerdoce des baptisés et du ministère presbytéral, donc également les modalités de sa gouvernance.
    Un livre qui nous montre une série d'« éclats de féminin » pour suggérer les gains qui seraient ceux de cette ouverture. Et si, la femme était l'avenir de... l'église !

  • Révision des lois de bioéthique, phénomène migratoire de masse, crise écologique planétaire...
    Sur ces sujets d'actualité brûlante, la Bible offre-t-elle un réservoir de sens ? Peut-elle aussi inspirer un style d'action aux chrétiens impliqués dans les débats en cours ? À quelles conditions leur engagement peut-il être crédible et efficient ?
    À ces questions, l'auteur répond sans détour en s'appuyant sur sa profonde connaissance biblique et sa conviction que les Écritures peuvent éclairer puissamment la « crise de l'homme » que traverse notre civilisation.
    Ce faisant, et parce que la sagesse biblique se veut en lien avec l'universel, Anne-Marie Pelletier montre que la défense de la vie et de l'humanité est un combat où la voix des chrétiens peut rejoindre nos contemporains.

  • L'auteur est la première femme laïque à avoir rédigé les méditations pour le Chemin de croix présidé par le pape qui a lieu chaque vendredi saint au Colisée à Rome.
    Ce livre publie en intégralité ses méditations des quatorze stations de la Via Crucis ; il est enrichi d'une introduction inédite dans laquelle la bibliste développe sa vision du mystère de la Passion du Christ : « Au Golgotha, contre toutes les apparences, il s'agit de vie. Et de grâce. Et de paix. Il s'agit, non pas du règne du mal que nous connaissons trop, mais de la victoire de l'amour. L'amour de Dieu reçoit ici sa pleine mesure, sans mesure... »

  • Lectures bibliques

    Anne-Marie Pelletier

    • Cerf
    • 29 Août 2001

    La Bible a influencé profondément et continue à marquer la culture et les mentalités occidentales.
    Nombre d'oeuvres d'art, peinture, sculpture, littérature, musique, théâtre et cinéma y puisent des thèmes d'inspiration, en prolongent les questions et mobilisent tout un imaginaire issu de ses pages.
    En un temps où la mémoire culturelle vacille et tend à se brouiller, il vaut la peine de reprendre pied dans ce texte, au-delà même des frontières de la lecture exégétique et croyante. Beaucoup aujourd'hui en sont convaincus, mais ils sont souvent déconcertés par un livre foisonnant et qui nous rejoint à plus de vingt siècles de distance.
    (A dire vrai, l'objection de naïveté que l'on adresse parfois à ces textes n'est en fait que l'envers de la naïveté de lecteurs qui ne savent plus les lire ni les relier à la grande cohérence d'un texte longuement et minutieusement élaboré).
    Afin d'éclairer pour les lecteurs la découverte de la Bible, l'auteur propose un choix de textes commentés. Ces extraits constituent des références majeures, issues de l'Ancien et du Nouveau Testament.
    Ils sont relus ici d'une manière attentive aux exigences critiques de notre modernité et assortis de prolongements littéraires et iconographiques.
    A tous ceux qui sont curieux de l'héritage de la Bible, ce livre donnera des clés permettant de découvrir l'exceptionnelle fécondité de ce texte fondateur.

  • Le livre d'isaie

    Anne-Marie Pelletier

    • Cerf
    • 31 Janvier 2008

    Un livre complexe fait de trois ensembles distribués sur plusieurs siècles, voilà ce que l'exégèse moderne nous a enseigné à reconnaître sous le nom de livre d'Isaïe. Il reste que c'est bien dans la rédaction finale qu'il faut chercher le message que la parole prophétique entend transmettre à ses lecteurs. Ainsi, sans rien perdre des gains de la critique, l'auteur cherche à reprendre la mesure du livre total, à retrouver la dynamique qui le traverse, à introduire finalement au travail spirituel mis en oeuvre en ces pages. La matière du livre d'Isaïe est l'histoire, celle qui se vit dans les tourmentes du temps d'Ézéchias ou de celui de l'Exil. Histoire singulière donc, mais finalement bien proche de la nôtre par les défis auxquels elle affronte, par les questions lancinantes qu'elle suscite. La lecture suivie, méthodique, structurée que mène Anne-Marie Pelletier entraîne à l'écoute de la voix qui révèle ici ce qui voudrait se cacher, qui débusque les complicités de l'homme avec ce qui le détruit, fait la part dans les entreprises humaines de ce qui est voué à l'échec et de ce qui résiste à la mort. Un parcours critique qui n'a qu'un but : rejoindre, à la pointe du texte, les pensées de grâce et de vie d'un Dieu obstinément occupé à guérir et à sauver.

  • Le signe de la femme

    Anne-Marie Pelletier

    • Cerf
    • 5 Janvier 2006

    Nombreux sont les débats, depuis plus d'un demi-siècle, concernant l'identité féminine. Nombreuses sont aujourd'hui, au sein des Églises, les controverses portant sur la place des femmes, les charges qui leur reviennent, leur vocation propre. Ce livre s'inscrit dans cette conjoncture en plaçant résolument ces divers questionnements en regard de la confession de foi chrétienne. Son propos est d'identifier le sens du féminin qui se fait jour, lorsque l'enquête est menée en référence à cette vérité singulière, paradoxale, scandaleuse : celle qui reconnaît dans le Christ, dont la vie est un total et définitif « pour l'autre » jusqu'à la mort sur la croix, le secret de l'identité de Dieu, autant que le secret d'une vie véritablement humaine.
    Il apparaît que, exposés à semblable lumière, nos jugements anthropologiques et théologiques sur la vie et la place des femmes subissent quelques remaniements décisifs, qui conduisent vers des pensées autres que celles qu'accréditent nos cultures contemporaines. De même, relus dans cette perspective, une série de textes pauliniens aux allures résolument misogynes (« La femme a été créée pour l'homme », « Femmes, soyez soumises à vos maris », etc.) se mettent ainsi à dire ce qu'on avait souvent négligé d'y entendre. Ils dessinent aussi un « signe de la femme », au prisme duquel, de par le monde, d'innombrables vies féminines, anonymes, ignorées, voire humiliées, manifestent non seulement leur dignité, mais leur rôle décisif dans la vie et dans l'histoire des sociétés. Ce n'est pas un des moindres paradoxes auxquels s'attachent ces pages que de constater, contre la réputation de misogynie qui s'attache à l'Église, que c'est, récemment, un chrétien, le pape Jean-Paul II, qui aura identifié et exalté le mieux ce signe de la femme. Reste, pour nos sociétés contemporaines, et pour l'Église elle-même, à accueillir ce signe et à le laisser travailler les mentalités.

  • Sur un sujet si controversé actuellement que chacun redoute d'y trouver soit trop d'apologétique, soit trop de passion, il fallait un exposé historique équilibré, à la fois documenté et serein, tout ensemble clair et nuancé.
    Avec le parti pris de l'honnêteté qui n'évacue pas les obscurités et ne tombe pas dans l'anachronisme, dans un style qui n'exclut pas le lyrisme, Anne-Marie Pelletier retrace vingt siècles de féminité dans le christianisme de l'Occident. Il fallait sa sûre information, mais aussi son tact et sa profondeur, pour manifester l'honneur des femmes au cours des siècles qui nous séparent des admirables figures féminines de la Bible.

empty