Jean Dufaux

  • Double masque

    Jean Dufaux

    Paris, 1801. Napoléon Bonaparte, le Premier Consul, s'est fait dérober un objet de valeur par une femme. Un seul homme est capable de le retrouver. C'est un voleur de métier. On l'appelle La Torpille. Napoléon lui propose un marché : soit il met la main sur ce mystérieux objet, soit il retourne au bagne. Pour La Torpille, le choix est vite fait...
    Afin de mener à bien sa mission, il fréquente des gens peu fréquentables. L'un d'eux, un homme au visage masqué, n'est autre que le nouveau roi de la pègre parisienne. On le surnomme La Fourmi. Quels secrets cache-t-il derrière son masque ? Quels sont ses liens avec le Premier Consul ? Des bas-fonds aux lieux de pouvoir, de la fange des faubourgs aux ors des palais, Double Masque entraîne le lecteur de l'autre côté du miroir, entre réel et imaginaire.
    Sur les traces de Dumas et d'Eugène Sue, dans la lignée de Rocambole et des mémoires de Vidocq, Jean Dufaux et Martin Jamar se glissent dans les replis de l'Histoire pour donner naissance à un thriller haletant, inspiré de faits authentiques.
    L'Histoire ne ressemble pas toujours à celle que nous avons apprise à l'école...

  • Dans L'Onde Septimus, la menace d'un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d'Olrik. Depuis, le " colonel " vit reclus dans un asile psychiatrique. Tandis que Philip Mortimer tente de ramener à la raison son vieil adversaire, en usant de la célèbre formule du sheik Abdel Razek (" Par Horus, demeure ! "), il apprend qu'il existe un autre Orpheus. A bord d'un cargo transformé en laboratoire secret, Mortimer découvre cette l'étrange pilote de cette machine venue d'ailleurs : un alien à forme humaine, sombre et hiératique, auquel les scientifiques ont donné le nom de " Moloch ", la divinité biblique.
    Mais les réactions de ce Moloch, et les hiéroglyphes qu'il laisse derrière lui comme autant de messages indéchiffrables, font craindre le pire. Cette fois encore, la capitale britannique est en danger. A moins qu'Olrik ne joue de nouveau les héros...Avec L'Onde Septimus 2, Jean Dufaux conjugue science-fiction, aventure et folie en un bel hommage à l'oeuvre de Jacobs, relayé par le trait évocateur et précis du travail à quatre mains de Christian Cailleaux et Etienne Schréder, qui mettent en scène un Londres éternel digne de La Marque Jaune.

  • Voici un nouvel album dans la collection "Les classiques de la BD belge", regroupant les cinq premières aventures du héros dessiné par Bruno Di Sano, sur des scénarios de Jean Dufaux. Chaque exemplaires et signé et numéroté.

  • Djinn - tome 5 - africa / edition speciale, grand format Nouv.

    Sur un fleuve d'Afrique, un navire a été attaqué par les membres d'une tribu. L'équipage a été massacré.



    Un indice est découvert : le casse-tête d'un sorcier. C'est un signe. Il prouve que les Orushi ont repris le sentier de la révolte. C'est aussi un message : l'homme blanc est invité à quitter le continent noir. Il doit emporter avec lui son audace et son orgueil...



    Seule une femme a survécu. Elle s'appelle lady Nelson. Son mari a été enlevé, ainsi que Jade, la maîtresse du couple. Une perle serait à l'origine de ce drame, celle que Jade portait à son oreille droite. Coïncidence, il manque justement une perle à Anaktu, la déesse des Fièvres et des Anéantis...



    Cinquième tome de la série Djinn, lancée en 2001 par Jean Dufaux et Ana Miralles, Africa inaugure un nouveau cycle. Après la Turquie, l'intrigue se déplace en Afrique, terre d'aventures et de mystère.



    Mais aussi terre de colonisation, livrée à la cruauté de l'homme blanc, avide de pouvoir et de richesse. Une Afrique qui semble décidée à mettre fin à cette domination, grâce au pouvoir d'un sorcier fascinant capable de commander aux forces obscures comme à la maladie...

  • Djinn - tome 8 - fievres / edition speciale, grand format Nouv.

    Pour Kim Nelson, l'heure est venue de partir à la poursuite de la perle noire. Celle qui fut dérobée à l'oreille de la déesse Anaktu et qui doit lui permettre d'accéder au trésor de son ancêtre, Jade, la femme djinn.



    Mais l'expédition est dangereuse. Après avoir frôlé la mort, Kim, blessée, trouve refuge au pied d'un arbre. Celui-là même sur lequel avait été sacrifiée son aïeule, lady Nelson.



    Dévorée par la fièvre, envahie par des visions contre lesquelles elle ne peut lutter, Kim est submergée par de terribles cauchemars. Les barrières temporelles s'effacent. Apparaît alors l'image de Jade, laquelle se libère peu à peu de l'emprise de la déesse Anaktu.


    />
    Quand elle reprendra ses esprits, Kim vivra une relation intense avec les deux frères Kunawa. Au terme de sa quête, elle retrouvera la trace de la perle noire. Mais ce sera au prix de ses yeux...



    Fièvres nous entraîne dans un voyage envoûtant au coeur des mythes africains, porté par l'imaginaire puissant de Jean Dufaux et magnifié par la sensualité du dessin d'Ana Miralles.

  • Djinn - tome 9 - le roi gorille / edition speciale, grand format Nouv.

    Il est temps pour les communautés noire et blanche de trouver le chemin de la paix. Jade négocie le tracé d'une frontière avec les représentants de l'autorité coloniale.



    La route est longue, en raison de la méfiance réciproque. Afin d'assurer la pérennité de cet accord, Jade remet son pouvoir entre les mains d'une force ancienne : celle du Roi Gorille.



    Une légende pour les uns, un monstre pour les autres... Mais son union avec le Roi Gorille assurera une descendance à son peuple et fera d'elle un mythe.



    De son côté, Kim Nelson retrouve enfin la perle noire. Là où personne ne l'aurait attendue : sur l'étalage d'un vendeur à la sauvette. Les vieux rêves ne se cachent pas, ils attendent simplement qu'on les mérite.



    Kim finira aussi par retrouver la vue, après avoir frôlé la mort.



    Le destin des deux djinns s'est enfin accompli...



    Découpé en deux parties, l'une mâtinée de fantastique et l'autre privilégiant le réalisme, ce dernier volet du cycle africain rend un ultime hommage à cette Afrique qui, selon Jean Dufaux, « mord dans la chair des ambitions pour en recracher la folie ».

  • Djinn - tome 6 - la perle noire / edition speciale, grand format Nouv.

    Kim Nelson est à la recherche de ses ancêtres, et en particulier de Jade, la femme djinn. Il y a longtemps de cela, Jade avait eu un enfant qui n'est autre que sa mère. Kim est donc une djinn, elle aussi...



    De l'Inde à la Turquie, elle a couru le monde à en perdre son âme et subi bien des épreuves. Dans un seul et unique but : retrouver le trésor de Jade. Pour le découvrir, il lui faut mettre la main sur la clé qui en ouvre la porte.



    Cette clé est une perle noire, accrochée à l'oreille de la déesse Anaktu. Mais l'idole est maléfique. S'emparer de cette perle expose à une mort violente. Car elle appartient aux mythes qui ont donné naissance à cette terre africaine, et certains se refusent à la voir tomber dans des mains étrangères.



    Déterminée, Kim finance une expédition. Elle se lance dans cette quête en compagnie d'un certain Jagger, dont le rôle et la personnalité restent ambigus. Kim est une djinn. Et une djinn n'a peur de rien. Ni du danger, ni même des désillusions...



    Entremêlant légendes et surnaturel, Jean Dufaux et Ana Miralles poursuivent leur exploration de l'autre Afrique. Celle qui abolit la frontière séparant le présent du passé, et qui se cache derrière les apparences du quotidien...



    Deuxième partie du second cycle prévu en cinq tomes.

  • Djinn - tome 7 - pipiktu / edition speciale, grand format Nouv.

    Les tams-tams résonnent. La révolte des tribus est en marche.

    Rien ni personne ne pourra l'arrêter.

    Bientôt, la terre africaine sera débarrassée de la présence maléfique de l'homme blanc. L'homme noir n'a plus peur de lui...



    Les Européens doivent fuir s'ils veulent sauver leur vie. Mais lady Nelson n'a pas renoncé à ses objectifs : retrouver son mari, lord Nelson. Et, surtout, revoir Jade. Son corps et sa sensualité lui manquent terriblement, car « la corne du djinn lui a percé le coeur ».



    Mais Jade n'est plus elle-même. Elle est redevenue une djinn. Son coeur ne bat plus, les sentiments humains l'ont abandonnée. Désormais, elle est la déesse Anaktu.


    />
    Gorgé d'érotisme et de magie, de sensualité et de fantastique, ce septième tome de Djinn revêt une dimension tragique. Celle-ci s'incarne dans la destinée de lady Nelson et le sort cruel infligé à son mari. Au passage, les auteurs nous révèlent les origines de leur union, à l'époque où la jeune Miranda, future épouse d'Harold Nelson, refusait les conventions et les compromis en rêvant d'une mort romanesque. L'Afrique exaucera son voeu au-delà de ses espérances...

  • Djinn - tome 10 - le pavillon des plaisirs / edition speciale, grand format Nouv.

    Premier épisode d'un nouveau cycle qui se situe chronologiquement après le cycle ottoman et avant le cycle africain, Le Pavillon des Plaisirs se déroule aux Indes à l'époque de la domination britannique. Jade, accompagnée de Lady et de Lord Nelson, arrive au palais d'Eschnapur mandée par la Rani, mère du maharadjah. Celle-ci souhaite que la Djinn initie à l'amour sa future bru, la fille du rebelle Radjah Sing. Ceci dans l'espoir secret que sa bru, forte de son pouvoir, influence la politique de son fils, favorable aux Anglais. Mais une étrange malédiction plane sur le palais. Malédiction qui prend la forme d'une enfant qui ne se montrera... qu'à Jade.

  • Djinn - tome 11 - une jeunesse eternelle / edition speciale, grand format Nouv.

    Jean Dufaux et Ana Miralles se retrouvent pour le tome 11 de Djinn, le deuxième du cycle India. Jade apprend à Tamila comment utiliser son corps pour envoûter un homme... Mais l'homme en question est le Maharadjah et Tamila est la fille de Radjah Sing, un révolutionnaire qui ne recule devant rien pour chasser les Anglais hors de l'Inde. Quand la « petite histoire » rencontre la grande, le jeu devient dangereux et Jade est menacée...

  • Djinn - tome 12 - un honneur retrouve / edition speciale, grand format Nouv.

    Dans ce douzième tome de Djinn, Dufaux et Miralles nous plongent dans une terrible guerre d'influence. Tout est bon pour pousser le Maharadjah à soutenir les Anglais : utiliser Miranda et ses charmes, et même tirer sur Lord Nelson. Mais la révolte gronde contre la colonisation, à l'intérieur du Palais comme à l'extérieur. Ana Miralles prouve ainsi que son talent est tout aussi impressionnant dans les espaces clos à l'ambiance feutrée, propices à la sensualité, que dans les vastes champs de bataille où se déroulent de spectaculaires combats.

  • Djinn - tome 13 - kim nelson / edition speciale, grand format Nouv.

    Jean Dufaux et Ana Miralles signent le treizième et dernier tome du cycle indien Djinn ! L'heure est venue de retrouver Kim Nelson, à notre époque. Kim avant son périple en Afrique et sa quête de la perle noire, Kim à Calcutta et dans le palais de son Altesse la Rani d'Eschnapur. Les trois cycles de cette grande série forment une boucle envoûtante : le temps réel et le temps fantasmatique se mélangent au son des clochettes du désir. Le sang des Djinns coulerait-il dans les veines de Kim Nelson ?

  • Blake & mortimer - tome 27 - le cri du moloch / edition speciale, edition de luxe Nouv.

    Dans le précédent opus scénarisé par Jean Dufaux, "L'Onde Septimus", la menace d'un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d'Olrik. Depuis, le "colonel" vit reclus dans un asile psychiatrique. Tandis que Philip Mortimer tente de ramener à la raison son vieil adversaire, il apprend qu'il existe un autre Orpheus. À bord d'un cargo transformé en laboratoire secret, le professeur découvre l'étrange pilote de cette machine : un alien à forme humaine, sombre et hiératique, auquel les scientifiques ont donné le nom de "Moloch", la divinité biblique. Mais les réactions de ce Moloch, et les hiéroglyphes qu'il laisse derrière lui comme autant de messages indéchiffrables, font craindre le pire. Cette fois encore, la capitale britannique est en danger. À moins qu'Olrik ne joue de nouveau les héros...

  • Dans L'Onde Septimus, la menace d'un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d'Olrik. Depuis, le " colonel " vit reclus dans un asile psychiatrique. Tandis que Philip Mortimer tente de ramener à la raison son vieil adversaire, en usant de la célèbre formule du sheik Abdel Razek (" Par Horus, demeure ! "), il apprend qu'il existe un autre Orpheus. A bord d'un cargo transformé en laboratoire secret, Mortimer découvre cette l'étrange pilote de cette machine venue d'ailleurs : un alien à forme humaine, sombre et hiératique, auquel les scientifiques ont donné le nom de " Moloch ", la divinité biblique.
    Mais les réactions de ce Moloch, et les hiéroglyphes qu'il laisse derrière lui comme autant de messages indéchiffrables, font craindre le pire. Cette fois encore, la capitale britannique est en danger. A moins qu'Olrik ne joue de nouveau les héros...Avec L'Onde Septimus 2, Jean Dufaux conjugue science-fiction, aventure et folie en un bel hommage à l'oeuvre de Jacobs, relayé par le trait évocateur et précis du travail à quatre mains de Christian Cailleaux et Etienne Schréder, qui mettent en scène un Londres éternel digne de La Marque Jaune.

  • Mortimer ne parvient pas à percer le mystère de l'onde Mega et le fonctionnement du Télécéphaloscope de Septimus lui échappe. Qu'est-ce qui peut bien provoquer toutes ces interférences ? Cela pourrait-il avoir un lien avec cet inconnu en chapeau melon qui arpente les rues de Londres en demandant après Guinea Pig ?

    Jean Dufaux et Antoine Aubin, aidés d'Étienne Schréder, revisitent La Marque Jaune. Ils prolongent le mythe et signent le grand retour d'Olrik sur les quais de la Tamise.

  • À Rome, au lendemain du grand incendie de juillet 64, l'empereur Néron est en proie au doute. Lucius Murena, son ami, a disparu. Celui-ci aurait-il participé à un complot contre lui, comme certains le prétendent ? Néron l'a cru, mais ne sait plus quoi penser. L'absence de Lucius le ronge, comme si son propre passé avait disparu, lui aussi.

    Lucius est entre les mains d'une femme, Lemuria, qui l'a drogué afin de faire de lui l'objet de son plaisir. Lucius décide de la fuir, car il doit retrouver sa liberté pour se retrouver lui-même. Mais sa mémoire est incertaine. Seul Pétrone peut l'aider à renouer avec celui qu'il était.

    Pendant ce temps, dans les cercles du pouvoir, des proches de l'empereur fomentent une cabale. Devenu l'homme le plus recherché de la ville, Lucius rencontre une femme étrange, surnommée « l'Hydre ». Elle détient un terrible secret. Un secret qu'elle ne peut partager qu'avec Néron lui-même...

    Trois ans après Le Banquet, le retour très attendu d'une série devenue culte et servie par le trait classique de Theo Caneschi, digne successeur de Philippe Delaby.

  • "Il était d'un naturel féroce et sanguinaire qui se trahissait dans les moindres choses comme dans les grandes...

  • Ce tome 10 de Murena signe le retour de la grande série sur la Rome antique ! Pour que cesse le massacre des chrétiens, accusés à tort d'avoir provoqué l'incendie de Rome, Lucius Murena se rapproche de Néron. Mais ce retour en grâce attise les convoitises et les rancoeurs. Il se retrouvera, bien malgré lui, au centre d'un terrible complot...

  • " son libertinage, sa lubricité, sa profusion, sa cupidité et sa cruauté se manifestèrent d'abord graduellement et d'une façon clandestine, comme dans l'égarement de la jeunesse, et pourtant, même alors, personne ne put douter que ces vices n'appartinssent à son caractère plutôt qu'à son âge.
    " suétone. néron xxvi.

  • Lorsque Néron fait le mal, il le fait parce qu'il est lui-même malheureux, qu'il se sent ou se croit méprisé. Alors il se venge, et, plus encore, éprouve le besoin de s'affirmer... Et c'est pour cela qu'il se déguise et commet toutes ces vilenies dans la ville... Il aspire à être aimé, ou craint, pour lui-même. Il veut exister, sous les vêtements du prince. Et ne pas simplement incarner une idée, un fantôme, celui de l'imperator.

  • Dans ce neuvième tome de Murena, Jean Dufaux et Philippe Delaby reconstruisent Rome et exposent les racines de la culture judéo-chrétienne. Néron craint de voir le peuple romain, horrifié par le grand incendie de Rome, se retourner contre lui s'il ne trouve pas de coupables à lui donner en pâture. Les chrétiens seraient des boucs émissaires parfaits ! La relation qu'entame Lucius Murena avec la belle Claudia l'empêchera-t-elle de se battre contre cette injustice ?

  • A quoi sert un harem ? Au plaisir d'un souverain bien sûr. Mais bien naïf celui qui le limite à cet unique but.

    Car il est dit : " Satisfait un homme et tu obtiendras de lui tous les trésors de la terre. " Y compris ceux de la guerre.

    Voilà pourquoi le harem du sultan Murati, surnommé le sultan noir, est pour lui une arme plus puissante que bien des armées dont disposent ces Anglais, ces Allemands qui se disputent ses faveurs et son alliance.

    Fleur entre les fleurs, arme entre les armes, Jade, sa nouvelle favorite, est chargée par le maître d'Istambul de mener à bien l'assaut d'un diplomate anglais à travers son talon d'Achille. Sa femme...

    Car Jade n'a peur de rien et semble cacher un coeur de pierre sous sa douce poitrine. L'homme de confiance du sultan ne l'a-t-il pas vu ordonner le meurtre de sang-froid de la petite fille de Djoua, favorite déchue de Murati ?

    Que se passa-t-il réellement en cette année 1912 ? On dit que Jade, battue par ses propres armes, trahit le sultan et disparut avec celui qui devait être sa proie.

    50 ans plus tard, sa petite fille, Kim Nelson, tente de retrouver sa trace dans un Istambul où les harems ont disparu. Mais pas les bordels. Elle le découvrira à ses dépens. D'autant que la légende murmure que Jade, seule, savait où fut caché le trésor du sultan que nul jamais ne retrouva. Et l'odeur de ce tas d'or excite au plus haut point quelques grands prédateurs locaux...

    Dufaux (scénariste des très envoûtants "Rapaces") mêle avec bonheur la rigueur victorienne à la chaude sensualité des harems ottomans. Ana Miralles donne à ses créatures une élégance, une finesse, une légèreté qui entraîne le lecteur dans un monde cruel mais oh combien tentant.

  • Déterminée à élucider les mystères de la vie sulfureuse de sa grand-mère, Kim Nelson poursuit ses investigations à Istanbul. Mais, elle en est devenue la clé âprement convoitée d'un trésor et sa volonté de savoir l'entraîne dans des situations de plus en plus dangereusement troubles...

    Ruiné et prêt à tout pour se reconstituer une fortune, l'aventurier Amin Dorman est persuadé que les recherches menées par la jeune et belle aristocrate anglaise le conduiront au trésor que le sultan Murati destinait aux Allemands à la veille de la première guerre mondiale.

    Selon lui, le secret en était détenu par Jade, l'intrigante favorite du despote.A ses subtiles manoeuvres érotiques succombèrent le grand-père de la jeune femme et son épouse. Kim n'a, elle, de cesse de comprendre ce qui retint irrésistiblement Lady Nelson au harem du sultan.

    Le nom d'Ebu Sarki mentionné dans le journal intime de Jade, son aïeule, constitue peut-être un élément de réponse. Grâce à Malek, l'énigmatique jeune Turc dont elle s'est éprise, elle a retrouvé la trace de ce farouche chef de tribu. Retranché avec ses guerriers dans une forteresse perdue en plein désert, cet ancien conseiller du sultan s'y serait créé un harem comme au temps de la splendeur ottomane.

    Mais, ayant pris le risque de s'y faire admettre, Kim doit accomplir un parcours initiatique et se retrouve livrée aux désirs brutaux de soudards frustrés...

    Kim y découvrira-t-elle les vérités qu'elle recherche ou s'y libérera-t-elle des pulsions secrètes enfouies au plus profond d'elle ? Un fascinant jeu de miroirs qui se renvoient les fantasmes du passé et du présent. Un récit torride et envoûtant qui conjugue violence et raffinement.

empty