Michel Gitton

  • Nous vivons une aventure passionnante, nous catholiques de ce début de XXIe siècle : « On nous tient pour imposteurs et nous sommes véridiques; pour gens obscurs, nous pourtant si connus ; pour gens qui vont mourir, et nous voilà vivants. » (2 Corinthiens 6, 8-9)Comment rendre compte sans trembler de cette foi qui nous fait vivre ? Comment répondre sans tromper à toutes les difficultés soulevées par un christianisme qui semble pétri de paradoxes et d'incohérences : le salut n'est-il pas pour tous et pourtant on parle du petit nombre d'élus. Dieu est le créateur de toutes choses et pourtant le mal existe. Comment prêcher la foi alors que nous sommes de si mauvais exemples ?Car le message n'est pas simple, et encore moins simpliste, et toute vision partielle se solde finalement par une vision partiale qui rend vite les catholiques insupportables.
    Avec un vrai sens de la formule et beaucoup de justesse, le père Gitton nous donne des clés simples pour comprendre l'admirable cohérence de la foi chrétienne et dissiper ses apparentes contradictions.

    Le père Michel Gitton est prêtre du diocèse de Paris. Il est également le fondateur de la communauté Aïn Karem qui réunit des clercs, laïcs consacrés et des laïcs pour l'évangélisation, et dirige la revue Résurrection.

  • Le livre du Père Michel Gitton arrive à son heure.
    Loin de toute polémique, il entend servir le peuple chrétien et plus directement les principaux acteurs de la liturgie à célébrer le Seigneur comme il convient. Ce n'est pas un cérémonial minutieux, même si tous les gestes sont expliqués et mis en perspective. Ce n'est pas une oeuvre théologique, même si la théologie éclaire les multiples aspects de la pratique liturgique la plus concrète. C'est, comme le titre l'indique, une initiation à la liturgie romaine restaurée.
    En ce sens, l'ouvrage est à fortement recommander aux séminaristes, aux membres des équipes liturgiques de nos paroisses, aux prêtres soucieux de toujours mieux comprendre et vivre ce qu'ils célèbrent. Parmi les chapitres du livre, celui sur Les accents mis par Vatican II est particulièrement important pour découvrir le " recentrement sur l'essentiel ". Puissent ces réflexions nous aider à mieux vivre la réforme liturgique du concile Vatican II, ce qui facilitera quelque peu l'unité à l'intérieur même de l'Eglise catholique ! Quant au dernier chapitre, Aux sources vives de la Liturgie romaine, il révélera à ceux qui en doutent à quel point la liturgie romaine restaurée s'enracine profondément dans la Tradition de l'Eglise.
    Tout lecteur ne pourra que vouloir répondre à l'objectif fixé par l'auteur : " rendre à la liturgie romaine sa beauté et sa cohérence pour la gloire de Dieu et le salut des hommes. "

empty