Saint Augustin

  • "La Bible considère la famille comme le lieu de la catéchèse des enfants. Cela est illustré dans la description de la célébration pascale juive (Deutéronome 6, 20-25). Ainsi la famille est l'espace où les parents deviennent les premiers maîtres de la foi pour leurs enfants. C'est une oeuvre artisanale, personnalisée." Ce qu'affirme le pape François au début de son exhortation sur le coupe et la famille Amoris Laetitia (n. 16), ne manque pas de prendre en compte l'actuelle réalité socio-culturelle européenne, en vertu de laquelle différents modèles de familles sont apparus et le processus de transmission d'une génération à l'autre est entré dans une crise profonde. C'est à ce problème décisif pour la communication de la foi qu'a choisi de réfléchir l'Equipe européenne de catéchèse, lors de son Congrès de juin 2017 à Madrid.

  • C'est à une conversion radicale à la vérité et à la joie de l'Evangile que chacun-e est convié-e, pour que la conversion de toute l'Eglise se concrétise. L'ouvrage explore à la suite d'un Congrès de l'Equipe européenne de catéchèse à Celje (Slovénie) les éléments principaux de la conversion, à partir de quelques récits de vie présentés et analysés?: sens dans l'Ecriture (Jonas) et la Tradition (Eglise primitive), accompagnement en catéchèse et catéchuménat, spiritualité de la conversion, suivi en pastorale, seconde conversion au coeur de l'engagement pastoral comme «?pâque de l'action?»... Les enjeux concernent non seulement les agents pastoraux, mais l'ensemble des baptisé-e-s. Il y va de notre chemin de sainteté et de notre salut.

    L'ouvrage s'enrichit ainsi du croisement des expériences et des réflexions de pastorale catéchétique, selon différentes cultures représentées dans l'Equipe Européenne de Catéchèse?: Italie, France, Suisse.

  • Avec l'exhortation La joie de l'Evangile du pape François et les paragraphes qu'il y consacre à la prédication, l'intérêt pour l'homélie refait quelque peu surface. Si nous interrogeons des fidèles sur ce qu'ils ont pensé d'une célébration, c'est sans doute sur cet élément-là qu'ils braqueront leurs projecteurs.
    Or étonnement, les publications sur la prédication liturgique et sa préparation sont ex- trêmement rares, dans l'aire catholique francophone. Le présent manuel désire tenter de combler cette lacune, en fournissant aux prédicateurs (évêques, prêtres, diacres, mais aussi laïcs hommes et femmes lors de célébrations non sacramentelles qu'ils conduisent) un vademecum, simple et pratique, autour de quelques questions princi- pales?:
    - Comment préparer l'homélie (l'exégèse des textes bibliques)??
    - Comment rédiger l'homélie (le plan, la langue)??
    - Comment prononcer l'homélie (la communication avec l'assemblée)??
    - Comment renouveler l'homélie, par exemple lors de grandes fêtes??
    Un ouvrage unique en son genre dans la production actuelle.

  • Ce livre est complètement inutile... dit un diable cynique et facétieux !
    D'habitude les prédicateurs se débrouillent très bien tout seuls et n'ont besoin ni de guide, ni de manuel pour échouer dans leur prédication. Leur fonds de nonchalance et de paresse, d'orgueil et d'égocentrisme est inépuisable. Ce que nous avons à faire c'est d'accompagner le mouvement naturel. Cet anti-manuel peut donc éventuellement avoir une certaine utilité pour mes confrères qui n'osent pas croire qu'il y a 66 manières d'accompagner des naufrages.

    Un ange transparent comme une vérité bien dite, de répliquer: Ce livre est peut-être inutile, car j'ai confiance dans le mouvement surnaturel d'un coeur qui veut rejoindre d'autres coeurs. Le Souffle peut passer partout.

    Et les auteurs de dire: Si ce livre est inutile aux prédicateurs, peut-être rendra-t-il quelque service à leurs auditeurs. Quand on connaît les difficultés d'un chemin de montagne, on est à la fois plus indulgent et plus exigeant; on accueille avec plus d'humilité et d'humour les beaux panoramas de nos randonnées eucharistiques.

  • "Tu fais quoi dans la vie ?" L'expression est étrange: "Dans la vie...". Serait-il impertinent de poser la question au Christ ?
    Qu'aurait-il répondu ? Que faisait-il "dans la vie"? Le présent ouvrage tente justement une réflexion sur la profession du Christ. Pour ses auteurs, le Christ était d'abord un enseignant, un éveilleur. "Dans la vie", c'est bien ce qu'il faisait. Et il le faisait pour la Vie. Il apparaît donc intéressant d'analyser comment le Christ enseignait et comment nous pouvons nous mettre aujourd'hui à son école. L'objectif de cet ouvrage est donc double : mieux comprendre, tout d'abord, comment le Christ enseignait, en approchant plusieurs textes des évangiles ; proposer ensuite des pistes pédagogiques qui permettront aux enseignants et aux catéchistes de se mettre à la suite du Christ pédagogue. Ce livre s'adresse donc à tous les enseignants, aux catéchistes, aux éducateurs, aux psychologues, aux parents, bref à tous les adultes dont la mission consiste à éduquer et à enseigner. Avec l'aide d'un maître exceptionnel, le Christ.

  • Au début des années 2000, dans la cadre du Service Catholique de Catéchèse à Genève - dirigé à l'époque par Michel Colin - une assistante pastorale, Sr Marie-Bosco Berclaz SU, a suscité et développé la catéchèse d'adultes.
    C'est sous son impulsion, en 2003, que l'expérience « Parole à Goûter » a démarré à Genève sous la forme de cet Itinéraire en compagnie d'une femme de Samarie.
    Les fondements du projet tiennent à cette conviction : Dieu parle aujourd'hui encore. Cette Parole de Dieu, pour être entendue, a besoin d'un espace d'écoute et de résonance.
    L'enjeu de cette catéchèse est donc d'offrir un temps de rencontre avec d'autres, un lieu pour que la Parole de Dieu puisse résonner dans l'expérience humaine et le partage.
    La première rencontre expose la démarche, les huit suivantes se concentrent sur un seul texte : la rencontre entre Jésus et la Samaritaine (Jean 4, 1-42). Le texte biblique est questionné très profondément. Des apports théologiques favorisent son approfondissement et permettent son appropriation dans une démarche personnelle, puis communautaire qui favorise une expérience révélatrice de la Parole de Dieu et de son impact sur chacun, ainsi qu'une expérience d'interprétation de cette Parole.
    Avec le soutien d'une équipe, formée de Soeur Marie- Bosco Berclaz et Soeur Pascale Mollard SU, ainsi que de Michel Colin et Roland Lacroix, Anne Deshusses-Raemy a rassemblé les éléments disparates de l'Itinéraire, les a mis en forme, puis a rédigé avec François-Xavier Amherdt les apports théologiques, pour que cet outil pastoral soit au service de la rencontre avec le Christ.

  • La Parole de Dieu est efficace, " performante ".
    Y croyons-nous vraiment? Lui ménageons-nous suffisamment d'espace dans nos manuels et nos leçons de catéchèse? Alors que dans toute la francophonie le débat fait rage sur la pédagogie catéchétique à mettre en oeuvre, les auteurs examinent trois programmes existants (la méthode dite de La Corrélation de Suisse Romande, celle des Trésors de la foi de Lyon et celle de Terres de promesse de Strasbourg) sous l'angle de la place qu'ils ménagent à la Parole de Dieu.
    Ils plaident pour une méthodologie encore davantage enracinée dans l'Écriture, car ils croient que l'enfant est " capable de Dieu et de sa Parole". Sans prétendre offrir une méthodologie catéchétique complète, ce livre relève quelques démarches d'animation pédagogique: la mise en relation directe de phrases tirées des Psaumes avec l'expérience des enfants; ou le projet des " flashes bibliques ", à savoir la lecture sans commentaire, au début de chaque leçon, d'un passage significatif de la Bible.
    Voici un ouvrage de réflexion, au service de toutes les équipes pastorales qui souhaitent donner à la Parole la place centrale qu'elle mérite.

  • Si saint Paul vivait aujourd'hui, nul doute qu'il utiliserait Inernet !
    En 1991 déjà, Jean-Paul II déclarait dans son Encyclique "La Mission du Rédempteur" :
    "Le premier aréopage des temps modernes est le monde de la communication, qui donne une unité à l'humanité en faisant d'elle, comme on dit, un grand village".
    20 ans après, la plupart des agents pastoraux, prêtres, diacres, laïcs, catéchistes et animateurs font appel aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (les NTIC), auxquelles leurs destinataires sont familiers :
    La téléphonie mobile, le net, la réalisation de blogs et de sites, l'interactivité, l'apparition de la 3D, la projection en haute définition, la photo numérique ou PowerPoint...
    L'ouvrage désire présenter pratiquement quelques-unes des possibilités qu'offrent ces nouveaux supports de communication pour la pastorale et la vie de l'Eglise, en liturgie, en catéchèse, en animation pastorale et en diaconie.
    Il souhaite également dégager les enjeux éducatifs et anthropologiques de l'usage des NTIC, car l'Eglise, dont toute la mission consiste à transmettre la Parole d'un Dieu qui se révèle à l'homme, peut aider à mettre du sens dans les canaux d'Internet.

  • Comment répondre à la soif spirituelle de notre temps, qui demeure vive malgré "l'exculturation " du christianisme dans nos sociétés actuelles ? La réflexion théologique parle désormais de "proposition de l'Évangile" et de "pastorale d'engendrement".
    Une conviction commune habite ces nouvelles orientations: Dieu est à l'oeuvre en ce monde et en chaque être. C'est en revenant à cette dynamique de vie et en se laissant transformer par elle que nous pourrons nous ouvrir à la fécondité de l'Esprit. La pastorale d'engendrement vise donc à favoriser la rencontre avec le Christ, recherché sur le chemin de l'intériorité, fréquenté dans l'Évangile et reconnu sur le visage du frère.
    Explorant les richesses de la Parole et des témoins de la foi, le livre déploie de manière accessible les étapes de l'itinéraire spirituel et s'interroge sur la vie de nos paroisses. Il développe sept élans constitutifs de la vie de toute communauté chrétienne, visant à l'épanouissement de la dimension humaine, spirituelle et relationnelle de chacun.

  • La pastorale de la confirmation - et sa théologie - soulèvent encore et toujours de nombreuses questions.
    Sans prétendre résoudre l'ensemble de ces problèmes, cet ouvrage, élaboré à partir d'un travail de diplôme défendu à l'Institut Romand de Formation aux Ministères laïcs à Fribourg, présente des pistes de réflexion pastorale confirmées par la pratique des deux auteurs. Il se concentre sur les parcours de préparation proposés aux adolescents, en invitant à les insérer au sein d'une pastorale jeunesse plus ample, en amont et en aval.
    La confirmation est conçue dans ces pages comme le sacrement de la croissance et de la maturation, en Eglise et dans le monde, offrant une ré-affirmation unique du baptême. Dieu y confirme le don de l'Esprit baptismal en faisant déjà goûter les bénéficiaires aux dons eschatologiques du Royaume.

  • Le grand rassemblement francophone Diaconia 2013 à Lourdes et l'Exhortation apostolique La joie de l'Evangile du pape Francois l'ont bien mis en évidence :
    La mission de l'Eglise de se rendre proche des personnes les plus fragiles de la société, la "diaconie", à comprendre comme service des freres et des soeurs, comme quête de justice sociale et de solidarité avec les pauvres, est plus que jamais située au centre de l'évangelisation.
    Comment faire de la diaconie un véritable enjeu pour l'avenir de l'Eglise et une expérience spirituelle à vivre au coeur du monde ?
    L'ouvrage, fruit du travail de fin d'études à la Faculté de théologie de l'Université de Fribourg du diacre permanent Jean-Charles Mouttet, élargi et développé par son accompagnateur l'Abbé Francois-Xavier Amherdt, part d'une conviction fondatrice :
    C'est dans les yeux de Jésus que les personnes qu'fil rencontre commencent à exister, c'est dans le regard d'un autre que je peux naître à moi-même (Martin Buber et Paul Ricoeur).
    Ainsi, cfest en faisant de l'Eglise un lieu de "reconnaissance" mutuelle que chaque être, même le plus "cabosse", peut se laisser engendrer à son identité humaine et spirituelle.
    Forts de telles perspectives, de nombreux diocèses à travers le monde s'efforcent de renouveler leur mission diaconale et leur conception du diaconat permanent.
    C'est le cas de la partie francophone du diocèse de Bale, le Jura pastoral, qui fonde ses orientations pastorales sur la base d'un vivre-ensemble afin de devenir "une Eglise rayonnante de l'Evangile" ou chacun peut, "ensemble" avec d'autres croyants, cheminer et croire, soutenir la vie et fêter Dieu".
    Dans ce contexte, le projet du "rencar" (jeu de mot pour dire "rencontre dans un camping-car"), mis en oeuvre pour compléter les prestations d'un service d'aumonerie dans les prisons, en psychiatrie et dans le domaine des addictions depuis 2012, offre un espace tout a fait original d'écoute et d'accompagnement spirituel, ouvert à tous, sans distinction, aussi bien sur des espaces publics qu'à proximité d'institutions thérapeutiques ou de privation de liberté.
    Le "rencar" souhaite être un lieu de soutien pour les personnes en souffrance et pour leurs proches.
    Il veut également permettre aux communauteés paroissiales et à tout autre groupe intéresse de tisser des ponts de solidarité et des liens de fraternité avec les personnes fréquemment stigmatisées par la population en raison de leur "difference".
    Le projet est devenu réalité, la réalisation dépasse les attentes les plus audacieuses :
    Le "rencar", en tant que lieu itinérant ou le désir de vivre peut surgir du regard d'un autre, se présente donc comme une aventure d'Eglise inédite, humaine, théologique et pastorale, porteuse d'espérance.

  • Les paraboles, les histoires fascinent les destinataires de tout âge, parce qu'elles ouvrent des pans de la réalité auxquels le discours habituel ne donne pas accès.
    L'ouvrage dégage les potentialités de la pédagogie parabolique en catéchèse et parabole, au service de la transmission de l'indicible richesse des mystères du salut.
    Pour ce faire, il se met à l'école du Maître ès paraboles qu'est le Christ des Evangiles et approche son «inimitable» stratégie de communication et d'enseignement, afin de percevoir un peu comment.
    «l'imiter».
    Il établit une typologie parmi les paraboles contemporaines mises en oeuvre en catéchèse et en prédication, et il propose un certain nombre de paraboles inédites, pour montrer comment il est possible en pastorale d'évoquer le Royaume de Dieu.

  • Ceux qui prêchent ont pour tâche de rendre accessible aux assemblées la Révélation. Les uns comme les autres souhaitent un " langage qui touche juste " afin que la Parole soit entendue. Sinon à quoi bon prêcher ? La poésie ressemble à bien des égards à l'homélie. La poétesse allemande Hilde Domin a élaboré une réflexion théorique sur la langue du poème dont les fruits s'avèrent extrêmement bénéfiques pour l'homilétique. Selon elle en effet, le langage apparaît comme le lieu de perception en profondeur de la réalité. La langue poétique a une puissance de révélation analogue à celle des Ecritures, ce que les 17 thèses finales du livre s'efforcent d'expliciter. Cet ouvrage, traduction partielle et réélaborée d'une thèse défendue en allemand à l'Université de Fribourg, désire offrir un outil utile pour les prédicateurs (prêtres et laïcs) en recherche d'un langage qui rejoigne leurs auditeurs, et apporter pour le large public une contribution au dialogue entre la littérature, la théologie et la proposition de la foi.

  • Si vous vous ennuyez pendant le sermon?: ainsi s'intitulait malicieusement, il y a quelques années, une enquête sur la prédication dans les célébrations catholiques. Avec l'exemple du pape François et ses stimulantes réflexions sur l'homélie, dans son exhortation «?La joie de l'Évangile?» (2013), c'est comme si l'intérêt pour la prédication était revenu sur le devant de la scène. L'homélie ne constitue-t-elle pas l'une des parties les plus «?originales?» des eucha- risties dominicales et des célébrations sacramentelles à laquelle les fidèles accordent un intérêt particulier??
    Désirant combler un vide étonnant dans la littérature francophone catholique, cet ouvrage veut fournir à tous les prédicateurs, prêtres (évêques), diacres et laïcs (pour les nombreuses célébrations non sacramentelles, notamment les funérailles), des points de repère pra- tiques, accessibles et concrets, afin de bâtir une homélie et renouveler ce genre si décrié, et pourtant si précieux?: «?Comment croire sans entendre la Parole?? Et comment entendre sans prédicateurs???» (Romains 10, 14) Fruit de plus de vingt ans d'enseignement à la Faculté de théologie de l'Université de Fri- bourg et dans de nombreuses sessions pour ministres laïcs et ordonnés, le livre expose toutes les étapes pour passer des textes bibliques à la prédication. Afin de trouver «?un lan- gage qui sonne juste?» (selon le titre du volume 3 de la même collection).
    Constituant le 10 e numéro de la collection «?Perspectives pastorales?», qui s'est imposée progressivement comme l'une des plus importantes en francophonie (Belgique, Canada, France, Afrique, Liban, Suisse romande) dans les registres de la théologie pratique, de la pédagogie religieuse et de l'homilétique, l'ouvrage sera normalement suivi l'an prochain d'un délicieux Anti-manuel de la prédication, rédigé de concert avec le chanoine de Saint-Mau- rice Guy Luisier (actuellement en RDC), avec les «?66 (6 x 11) manières de rater un sermon...?».

empty