À propos

Qui croit encore au péché originel ? Les Eglises elles-mêmes n'en parlent plus guère, et la sécularisation nous a fait ranger ce dogme au rang des vieilleries moralisantes. Et pourtant ! Après avoir terrorisé nos ancêtres, il fait encore sentir ses ravages dans bien des domaines, et notamment celui de l'éducation : que nous le voulions ou non, nous avons intégré cette perception négative de la nature humaine, et la reproduisons sans cesse.Lytta Basset décrit ici la généalogie et l'impact de cette notion profondément nocive qui remonte à saint Augustin, et qui contredit les premiers Pères de l'Eglise. Elle montre comment ce pessimisme radical est totalement étranger à l'Evangile : tout au contraire, les gestes et paroles de Jésus nous appellent à développer un autre regard sur l'être humain, fondé sur la certitude que nous sommes bénis dès le départ, et le resterons toujours. Appuyé sur le socle de cette  Bienveillance originelle, chacun de nous peut oser la bienveillance envers lui-même et envers autrui, et passer ainsi de la culpabilité à la responsabilité.Mobilisant les ressources de la psychologie, de la philosophie et des sciences humaines, voici un ouvrage novateur et fondateur, propre à renverser notre vision de l'humanité, de son potentiel et de ses limites.


Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Théologie


  • Auteur(s)

    Lytta Basset

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    31/10/2018

  • EAN

    9782226437518

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    432 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    316 g

  • Support principal

    Poche

Lytta Basset

  • Naissance : 1-1-1950
  • Age : 74 ans
  • Pays : Suisse
  • Langue : Francais

Lytta Basset, pasteure et théologienne protestante vivant en Suisse, est un des rares auteurs capables d'intéresser un public large, et parfois même non chrétien, à la lecture des Evangiles. Elle propose dans ses recherches une nouvelle lecture de la Bible et de la tradition qui répond aux interrogations individuelles et contemporaines sur le mal subi, le pardon, la joie, la colère ou la bienveillance. Ses interprétations, fondées sur une grande érudition en même temps que sur une expérience pastorale (accompagnement des mourants, etc) connaissent un vrai succès : Guérir du malheur, Le Pouvoir de pardonner, La Joie imprenable et Moi je ne juge personne, parus aux éditions Albin Michel, se sont tous vendus à plus de 10 000 exemplaires. Elle a reçu le Prix des librairies Siloë et celui du Syndicat des libraires religieux.

empty