Spots Spots
Spots
Spots

À propos

Troisième rencontre entre Philippe Petit-Roulet et les éditions Cornélius, Spots rassemble des dessins publiés dans le New Yorker, magazine pour lequel il commence à travailler en 1992, suivant les traces de son « maître absolu », Saul Steinberg.
Avec ses histoires courtes et sans paroles, qui évoquent parfois James Thurber ou Chas Addams, Petit-Roulet nous emmène dans son univers décalé, absurde et tendre.
Derrière la simplicité apparente, se cachent une grande finesse et une inquiétude certaine.
Il y suffit d'un miroir, une ombre ou une porte pour révéler ce qui est caché.
Son dessin exigeant, dans la lignée d'un Chaval, Bosc ou Sempé, est un miracle de dépouillement et d'équilibre. Funambule sur le fil du rasoir, en quête du trait le plus simple et le plus efficace, Petit-Roulet glisse entre le noir et le blanc, et apprivoise le vide.
Rien d'étonnant à ce que cet artiste amoureux du Japon, éternel insatisfait, aime Hokusaï qui, au soir de sa vie, cherchait encore le dessin parfait.



Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782360810796

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    320 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Philippe Petit-Roulet

Dessinateur, illustrateur, graphiste, publicitaire, Philippe Petit-Roulet défie tout classement. Né à Paris, en 1953, il passe trois jours aux Arts Déco avant de se débrouiller tout seul, dessinant, au début des années 1970, pour le mensuel underground Zinc, L'Écho des savanes ou La Gueule Ouverte. La décennie suivante le voit publier, avec le scénariste Didier Martiny, des bandes dessinées comme Le
Cirque Flop. Cet habitant du Xe arrondissement signe avec son voisin François Avril, Soirs de Paris, un album muet. Puis vient le temps des livres pour enfants, tels
Humpf et la Schmockomobile ou Peluchon. Mais déjà Petit-Roulet est ailleurs. Il réalise des couvertures pour le New Yorker, des campagnes de publicité pour Renault en Europe, et, au Japon, les grands magasins Niji No Machi, Suntory ou Bellco, et dessine des objets pour le fabricant allemand Ritzenhoff. Au fil des ans son trait s'épure à l'extrême, faisant de cet artiste discret et modeste un des plus intéressants de sa génération.

empty