Une église sainte ? ; repères pour une période troublée

,

À propos

Les scandales qui touchent l'Église actuellement, notamment ceux liés aux abus sexuels et spirituels, ont beaucoup secoué l'institution et déstabilisé les personnes. Ils invitent à de profondes remises en question, comme nous y encourage notamment le pape François. Face à de telles dérives ou de tels comportements, quel sens peut avoir l'expression du Credo : « Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique » ? Que peut signifier le mot « sainteté » dans ce contexte de péché ? N'y a-t-il pas là un abus de langage, voire une forme d'hypocrisie à vouloir l'utiliser ? Comment comprendre l'appel à la sainteté lancé à tous les baptisés au cours des siècles ? Confrontée à ces redoutables questions, Dominique Waymel donne des repères théologiques et pastoraux dans cette période troublée, afin d'aider à confesser la foi chrétienne les yeux ouverts. AUTEUR Dominique Waymel, soeur apostolique de Saint-Jean, enseigne au Theologicum de l'Institut catholique de Paris. Elle a publié, chez Desclée de Brouwer, Joseph Ratzinger et l'Église (2015).


Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Fait religieux / Pratiques > Organisation / Rites


  • Auteur(s)

    Luc Forestier, Dominique Waymel

  • Éditeur

    SALVATOR

  • Distributeur

    SALVATOR

  • Date de parution

    15/10/2020

  • EAN

    9782706719226

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    150 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Luc Forestier

Directeur de l'ISEO (Institut Supérieur d'Études Œcuméniques) au Theologicum, Faculté de théologie et de sciences religieuses et du Département de Théologie dogmatique et fondamentale du Theologicum, Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses, Luc Forestier a tout particulièrement travaillé les questions d'herméneutique du concile Vatican II et du rapport entre Eglise et Israël.

empty